Stéphanie Levy
2 bis rue de l'Eglise
94300 Vincennes
06 65 98 24 72

© 2023 by Maple Park Family Practice. Proudly created with Wix.com

Ils parlent du Neurofeedback ...

Témoignages : 

J’ai découvert le Neurofeedback par hasard en parlant avec une amie, je n’en avais jamais entendu parler. 
J’avais de grosses difficultés avec mon fils de 8 ans. A l’école je recevais des mots dans le carnet tous les jours pour son comportement, il répondait à la maîtresse, ne voulait pas faire son travail, se battait ou provoquait les autres enfants
A la maison, il faisait beaucoup de crise de colère, il cherchait toujours ses frère et sœur c’était devenu invivable !!
Je l’ai amené chez une psychologue mais il n’y avait pas vraiment de changement. Alors je me suis dit pourquoi ne pas essayer le neurofeedback, c’est une médecine douce ça ne peut pas faire de mal on verra bien
Au début je ne voyais pas vraiment de changements marquants mais la praticienne m’a encouragée, on a beaucoup échangé et m’a aidé à voir des choses que je n’avais pas remarqué.
Et là au bout de 8 séances, incroyable ! c’est un enfant plus posé, moins colérique, ca va beaucoup mieux à l’école, il n’y a plus de bagarre, il a de meilleures notes, j’ai même reçu un mot de la maîtresse pour le féliciter !
Il y avait également des accidents de « pipi au lit » qui ont complètement disparus !
Merci beaucoup Stéphanie pour votre aide votre écoute et votre gentillesse

Mon fils a des tocs 
Il se lavait trois à quatre fois pas jour 
Il utilisait des lingettes pour tout nettoyer 
Il nettoyait sa table et sa chaise a l école 
Il ne voulait pas qu on le touche 
J’ avais trois machines de linge à laver par jour il se changeait trois fois par jours 
C’était l’enfer

J’ai décidé de réagir 
J’ai rencontré madame Levy 
Elle nous a proposé ses services 
Depuis les séances il va beaucoup mieux, d’abord son visage a changé il est beaucoup plus détendu et souriant 
Il ne nettoie plus que sa chaise en rentrant en classe, si on le touche il sait qu’il se lavera le soir et arrive à ne plus se changer, il ne nettoie plus son cartable et son contenu tous les soirs, et il arrive à gérer quand quelqu’un le touche que ce soit à l’école ou à la maison. 
Ça nous change la vie

Si vous ou votre enfant ou une personne de votre entourage a des petits problèmes il y a cette superbe méthode pour nous aider à revivre normalement

Résultats en images pour un enfant de CP dyslexique

Réunion organisée dans une école afin d'expliquer aux parents ce que peut apporter le Neurofeedback Dynamique.

Il y a les reportages TV... et les "gens vrais"
(neurofeedback dynamique)
Migraines, insomnie, stress post-traumatique, autisme…
(Remerciements à InnerWave Center)

Source : www.adnf.org

Les professionnels de santé : 

"D'après mon expérience avec le neurofeedback et le trouble du déficit de l'attention, beaucoup d'enfants parviennent à améliorer leur capacité de lecture et à diminuer leur besoin médicamenteux*. Le neurofeedback aide aussi à réduire leur impulsivité et leur agressivité. C'est un outil performant en partie parce que le patient participe au traitement en prenant plus le contrôle de ses propres processus physiologiques."

Daniel Amen, Neuroscientifique clinique, Psychologue pour enfant et adolescent

Source : www.adnf.org

"Le neurofeedback améliore l'épilepsie, la dépression, le manque de confiance en soi ou les blessures à la tête congénitales et la 'folie' qui les accompagne souvent… Les patients rapportent qu'ils dorment mieux et se sentent mieux, ils n'ont plus de crises, ils se contrôlent mieux et ils sont plus performants. C'est efficace pour les blessures à la tête. C'est efficace pour les maladies neurologiques chroniques sans blessure mais avec disfonctionnement cérébral. Nous avons eu de bons résultats avec la sclérose multiple, l'encéphalopathie toxique (un empoisonnement chimique dégradant le fonctionnement neurologique par exemple), avec les douleurs chroniques, les migraines et la fibromyalgie."

Jonathan Walker, Neurologue

Souce : www.adnf.org

« J’avais été amenée à intervenir auprès d’une famille… La fille avait neuf ans, et présentait un cas d’autisme plutôt sévère : pas de langage, de terribles accès de colère, au point de battre sa mère et de la laisser meurtrie. L’enfant me fut envoyée, et nous fîmes d’intenses séances pendant un mois, généralement à raison de deux fois par jour. Quand nous eûmes terminé, elle était capable de prononcer des phrases de cinq mots, ne piquait plus de crises de colère, était devenue propre, et pouvait regarder et changer elle-même ses propres vidéos. Cela représentait un changement colossal pour cette famille ! Le comportement de cette enfant s’était considérablement amélioré ; elle faisait des nuits complètes et se sentait heureuse dans la journée. Ses capacités cognitives ont drastiquement changé à la maison, comme à l’école. »

Dr. Lise’ DeLong Cognitive Connections, Greenwood, IN

Source : www.adnf.org